My SPIP site

Passages piétons 

Accueil du site > La compagnie Dana > Créations > Passages piétons

S’immerger dans la ville : une expérience sensible dans une quotidienneté ordinaire.

Le vocable Passage piéton est ici entendu comme signifiant un lieu signal de direction, d’arrêt, ou de mouvement ; autant que comme symbole. Il signifie le lieu physique d’un temps d’action/inaction (indication temporelle lumineuse vert rouge) et celui d’un espace borné (zébra ou clous), dont il ne faut pas sortir. Il symbolise des usages partagés contraints selon des codes de conduites strictes, alliés à la priorité normée du piéton dans l’espace public. Alors que le passage piéton octroie des droits et des devoirs dans le déplacement d’un citoyen, se pose la question des comportements induits par ceux-ci. Expérimenter la danse à l’endroit de contraintes spécifiques et différentes de la place publique, du parvis, de la scéne, etc. ; c’est à la fois éprouver la capacité de personnes à s’ancrer artistiquement dans un espace impermanent, mais aussi susciter chez les témoins de la création éphémère des surprises, réactions et prises de conscience sporadiques.

Une contamination

10 performances dans la ville sur différents passages piétons choisis pour leur topographie, leur ambiance, leur trafic, leur utilité, leur sonorité, à différentes heures du jour ou de la nuit avec pour objectifs de contaminer les habitants, usagers ou passants, d’une perception de « piéton hyper sensible ». Les performeurs, explorateurs par leur présence aiguisée, feront partie du flux volontairement, consciemment, prendront place singulièrement, et/ou perturberont la routine, et donneront à voir autrement ce moment, cet espace carrefour conçu comme un espace de conflit d’intérêt.(transgresser ou respecter le code)

Des traversées dans la ville

Invitations de 3 artistes rennais pour élaborer leur traversée du passage piéton dans la ville. Choisir son passage dans la ville et pour quelle traversée. Suggérer les diverses appropriations du passage, élargir les champs de possible, rendre visible le corps singulier dans l’espace commun en partage, redéfinir le temps et l’usage du corps fonctionnel lors de la traversée.

Magali Pichon Barre souhaite également intégrer dans ce travail, un temps de restitution pour élaborer une bande son qui pourrait être diffusée au feu signalétique après la période de performances et développer une trace visuelle au sol, témoignages vécus lors des performances.

4. Passages piétons Passages piétons

Passages piétons 

© DR

Mentions légales SPIP Suivre la vie du site RSS 2.0