My SPIP site

Présentation

Point de départ, Naissance du projet

Accueil du site > L’association Dana > Projet Novo Olhar > Point de départ, Naissance du projet

Point de départ, Naissance du projet

En 2005, l’association Dana devient partenaire du projet Novo olhar crée par la direction de l’école Sônia Braga . Le danger éminent de la délinquance fut le point de départ pour la création du projet, ainsi l’école, consciente de son rôle qui va au delà de la simple transmission de savoir et sensibilisée par ce cadre social, a cherché à développer depuis 2005 un travail de déstigmatisation, permettant que ces enfants au parcours particulier retrouvent d’une part, une place au sein de l’école et au sein de leur communauté.
La première action de l’association Dana a été effectué par Anamaria Fernandes (danseuse chorégraphe d’origine brésilienne vivant en France depuis 1994) d’intervenir autour d’un projet artistique pendant quatre mois.
De septembre à décembre 2005, puis en décembre 2006 avec la collaboration du marionnettiste français Renaud Herbin, Anamaria Fernandes est intervenue dans une école publique située dans une favela de Contagem (agglomération de Belo Horizonte, Brésil) au sein d’un projet intitulé Novo olhar - Nouveau Regard, qui accueille une vingtaine d’enfants âgés de 8 à 11 ans en situation de risque sanitaire et social. Ce programme faute de moyen, n’accueille q’une minorité des enfants de ce quartier sinistré. Une institutrice et des bénévoles se chargent de l’encadrement et offrent aux enfants un soutien scolaire, un repas et un bain. Durant ces après midi, ces « rescapés » se partagent l’espace de l’école avec les autres jeunes enfants scolarisés (de 6 à 8 ans). A noter que l’école publique Brésilienne n’accueille les enfants qu’une seule moitié de la journée ce qui, dans les favelas, les laisse le reste du temps à la merci de la rue, du travail précaire et de la criminalité infantile. Dans ce cadre, l’action menée par Anamaria Fernandes a constituée à la mise en place d’un atelier chorégraphique aboutissant à la création d’un spectacle destiné aux autres enfants de l’école.
Au-delà de ce qu’apporte la pratique de la danse et du rapport au public, c’est la conquête d’un vivre ensemble et de la dignité de soi qui sont à l’honneur lors de cette expérience inédite dans de telles conditions. Cela est particulièrement sensible au travers du documentaire réalisé à cette occasion par la danseuse Anamaria Fernandes et le cinéaste Michel Charron. Le spectateur à l’écoute du témoignage des enfants, à la vision du travail artistique accompli, perçoit nettement comment se réinvente, pour les enfants et l’équipe permanente, grâce à la danse, un peu d’espérance en la dignité de la condition humaine.

Voir en ligne : o projeto

Point de départ, Naissance du projet photo 1

Point de départ, Naissance du projet

description photo 1

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

Mentions légales SPIP Suivre la vie du site RSS 2.0